agence immobiliere
Publié le - 1143 visites -

L'immobilier dans le budget 2015

Le marché immobilier occupe une place important en France. Des décrets ont été alors passés dans le but de relancer ce marché. Ainsi, les responsables étudient sur des moyens financiers pour le logement. L’Assemblée Nationale a sorti des recettes mettant en application le plan de relance du marché.

Le montant pour 2015

Comparé à celui de 2014, le budget pour 2015 s’est élevé de 0.8%. Il vaut alors 13.2 milliards d’euros pour la France. Le déficit du pays ainsi que la dette laissent des commentaires à ce chiffre. 600 millions d’euros, est disponible auprès des établissements publics ministériels pour le logement.

L’étude menée a affiché le montant de 400 millions d’euros pour la relance immobilière pour 2015. Pour 2016, ce sera 1.2 milliard. Pour compenser ces chiffres, le ministère du Logement souhaite générer à terme des recettes fiscales en appliquant la relance de l’activité et de l’emploi.

La relance du chiffre d’affaire de la rénovation est estimée à 4-5%. Mais cette espérance sera fonction de la mobilisation rapide de l’ensemble des dispositifs pour le plan de relance du logement. Le rapporteur général du budget, Valérie Rabaut évoque cette évaluation.
Les taxes sur les terrains à bâtir d’ici 22 ans seront supprimées. Un abattement fiscal de 30% sera bénéficié par les terrains vendu avant la fin de l’année. Les logements vont recevoir des avantages fiscaux si le temps de location est prévu plus de 6 ans.
Il reste encore des mesures et des initiatives qui vont être examinés par le sénat comme les procédures pour l’accession à la propriété, la baisse des TVA, les prêts à taux zéro, ….

Après les décrets ministériels sur la relance immobilière

Beaucoup de projets deviennent réalisables selon le SNAL ou le Syndicat National des Aménageurs Lotisseurs, grâce à cette somme. Nombreux terrains constructibles sont mis sur le marché, incitant ainsi plus d’investissement. Les propriétaires fonciers réalisent de la plus-value qui est impératif pour la mobilisation du secteur immobilier.

Le SNAL montre une inquiétude concernant 10milles ménages qui sont menacés par l’exclusion. En effet, l’article 52 du projet de loi de finances 2015 enlève à ces ménages leurs bénéfices du PTZ ou du PAS qui constituent leur aide personnalisée au logement.

Le 14 Octobre 2014, les entreprises du BTP ont montré leur avis concernant le budget 2015. Elles se sont manifestées du fait que le projet de relance a comme conséquence une baisse de 4 milliards d’euros pour la dotation des collectivités locales. Ce serait alors l’Etat qui va en bénéficier. En effet, cette situation va diminuer les offres que reçoivent ces entreprises. Plus de 60 milles emplois vont disparaître selon leur estimation.